The Final Cut

crédit photo: Gabriella Merloni

crédit photo: Gabriella Merloni

Je dédie à tous les coups durs de la vie, aux ruptures (amoureuses, amicales, professionnelles…), aux moments où une réflexion intime sur l’essence des rapports humains s’impose, un poème chanté. Il s’agit d’une expérimentation voix-vidéo, d’un libre flux de pensée en résonance avec un état précis, un sentiment de douleur et de prise de conscience que j’ai désiré transformer en produit artistique.

L’heure est grave comme un « accent grave » : sérieux, replié sur lui-même (on dirait qu’il va à rebours !) il médite à l’intérieur de profonds couloirs de quelques anciennes abbayes moyenâgeuses et il s’exprime parfois à travers des notes au registre « grave ». En plus de ces caractéristiques principales, « accent grave », malgré son apparence, est très délicat et demande à ce qu’on l’écoute avec finesse et intelligence ! Beaucoup de gens pourraient, en effet, penser, à tort, qu’il « s’étend » par paresse, qu’il se laisse aller à sa « gravité » pour ne rien faire…

Quoi qu’il en soit, c’est avec cet « accent grave » que je vous souhaite bonne vision !

Gabriella Merloni

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s